Posts tagged: Exceptionnel

… cet été « Toile De Lin Et l’Autre » a testé et adoré … se payer une semaine de stage de « Trompe-l’œil » dans le Cantal …

et même que c’est dans le journal !!!

La Montagne du 30 juillet 2016

… et ce n’est pas Bruno, membre actif des « Toile De Lin Et l’Autre », qui vous dira le contraire.

IMG_20160805_172733

Stage très studieux, mais dans la bonne humeur, avec reprises claires et pédagogiques des bases indispensables en matière de perspective, maîtrise des volumes, des ombres et lumières, élaboration d’un trompe l’œil …

… à même de piéger tout nouvel invité chez vous …

… il tombera dans le panneau à coup sûr !!!

Maureen et Danièle, élèves de l’Atelier parisien Foranim (Cours d’Olivier Jeunon) comme Bruno ont été tout aussi ravies … Enfin Dieppe entendra certainement les louanges que Catherine ne manquera pas de formuler sur l’Atelier « L’Etoile Pigmentée » de Pleaux dès son retour. Et pour couronner le tout, la région est superbe, l’art de vivre et la gastronomie sont au rendez-vous ! Donc pas de quoi se priver.

Avec un grand merci à Sophie DELPRAT qui animait ce stage.

Pietro Vannucci, dit le Pérugin, élève d’Andréa del Verrochio, contemporain de Léonard de Vinci, Boticelli, Michel-Ange et probablement maître de Raphaël : Rien de moins. Sublime !

S7-F-polyptiques

Le Pérugin ou Raphaël. Retable de Fano, prédelle représentant des épisodes de la Vie de la Vierge, 1488-1497. Tempera sur bois. 28 x 261 cm

290px-Perugino_-_ssebastiao03

Saint Sébastien repris par tant d’autres … dont Niki de Saint Phalle

Travail d’orfèvre, délicatesse, beauté, perspectives, humanité, gamme chromatique, sfumato … quand l’art et le sacré s’unissent pour transcender le sublime !

S5-B-le-christ-et-la-vierge

Le Christ couronné d’épines et la Vierge, 1495-1497. Huile sur bois. (Coll. particulière Suisse)

perugin2   S3-B-le-perugin-don-baldassarre (1500) Hsbois 26 27   Le-Pérugin-Saint-Bernardin-soigne-dun-ulcère-la-fille-de-Giovanni-Antonio-Petrazio-da-Rieti-Pérouse-Galleria-Nazionale-dellUmbria

à gauche une des « Vierge à l’enfant » (vers 1500) huile sur bois de 70 sur 51 cm,
au centre portrait de Don Baltassare (1500) huile sur bois de 26 sur 27 cm,
à droite « Saint Bernardin soigne d’un ulcère la fille de Giovanni Antonnio Petrazio da Rieti » (1473) Tempera sur bois de 79 x 57 cm

Mais ça c’était avant ! avant le dernier jour, 19 janvier 2015 au Musée Jacquemart André.

ouf … j’ai juste eu le temps de ne pas le louper !

Chapeau ! 3326 diamants, 198 émereaudes et 168 rubis rien que sur la Mitre de San Gennaro ! Impressionnant de beauté !

Ciboire de Ferdinand II ...Le Vésuve s’est tu et la peste semble avoir été éradiquée à peu près partout (encore que …)

La terre afghane se réveille et plus de 2000 villageois disparaissent en ses entrailles, l’Ukraine se déchire, la mondialisation est celle de la pauvreté. Il n’empêche …

le MUSEE MAILLOL nous donne à admirer le TRESOR de NAPLES  JUSQU’AU 20 JUILLET.  Pacte millénaire, mystère inexplicable … les joyaux de San Gennaro. Ce trop plein de richesse peut mettre mal à l’aise, déranger. Ce Trésor existe depuis si longtemps, est si beau, sa disparition ne changera rien au cours du temps. D’autant qu’il n’appartient ni aux anciennes dynasties régnantes, ni à l’Etat, ni à l’Eglise mais au peuple, aux Napolitains eux-mêmes. N’hésitez donc pas à aller l’admirer. Ce ciboire par exemple, don de Ferdinand II est d’une beauté rare, le collier de San Gennero rassemblant les dons de rois et reines, somptueux bijoux réunis entre le XVIIème et le XIXème siècle. Ce Trésor représente l’une des plus grandes collections de joailleries du monde.

LouiseBrooks theme byThemocracy